Publications en ligne

L'Immunisation : Vaccin antipneumococcique polysaccharide

L'administration de vaccins ou d'injections est le meilleur moyen de prévenir certaines infections très graves. Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande vivement de procéder à une immunisation systématique.

Ce vaccin protège les adultes et les enfants de deux ans ou plus contre les infections pneumococciques telles que la pneumonie. Ce type de vaccin (polysaccharide) n'est efficace que chez les sujets de deux ans et plus et il ne doit pas être administré aux enfants de moins de deux ans. Un type différent de vaccin antipneumococcique (vaccin conjugué) est efficace chez les moins de deux ans. La présente fiche de renseignements porte uniquement sur le vaccin antipneumococcique de type polysaccharide.

Qu'est-ce qui cause la pneumonie?

Il y a deux grandes sortes de pneumonies, l'une causée par des virus et l'autre, par des bactéries. L'une de ces bactéries s'appelle Streptococcus pneumoniae (ou pneumocoque). Lorsqu'elle envahit les poumons, elle cause une pneumonie bactérienne. Le pneumocoque est responsable de la plupart des cas de pneumonie bactérienne. Cette bactérie attaque également différentes parties du corps. Elle peut attaquer les cellules sanguines et causer une infection grave, la bactériémie. Elle peut également provoquer la méningite, une infection grave du liquide et des membranes du système nerveux central. La pneumonie, la bactériémie et la méningite peuvent être mortelles, particulièrement chez les personnes âgées et les personnes ayant une maladie à risque élevé. Chez les personnes en bonne santé, cette bactérie est souvent présente dans la bouche et les voies respiratoires supérieures. Pour la plupart des gens, cette bactérie ne cause pas de maladies graves. Mais chez certaines personnes ayant une maladie à risque élevé, elle peut entraîner de graves complications lorsqu'elle entre dans les poumons ou le sang.

La pneumonie pneumococcique, la bactériémie et la méningite sont des maladies graves. En outre, les bactéries pneumococciques deviennent de plus en plus résistantes aux antibiotiques, notamment la pénicilline.

Pourquoi le vaccin antipneumococcique est-il important?

Le vaccin antipneumococcique peut prévenir la pneumonie et d'autres infections causées par 23 types de bactéries Streptococcus pneumoniae. Environ neuf cas sur dix de maladies pneumococciques sont imputables à ces 23 types de Streptococcus pneumoniae. Le vaccin antipneumococcique est recommandé pour les personnes atteintes de certaines maladies énumérées ci-après et aux personnes de plus de 65 ans. Environ huit cas sur dix font partie de ces groupes à risque élevé. Ce vaccin immunise contre les infections pneumococciques dans environ 50 à 80 pour 100 des cas. La vaccination réduit également la gravité de la maladie chez les personnes qui peuvent la contracter. Ce vaccin est utilisé au Canada depuis 1983.

Qui devrait recevoir ce vaccin?

Le vaccin antipneumococcique devrait être administré aux personnes de 65 ans et plus, ainsi qu'aux adultes et aux enfants de deux ans et plus qui sont atteints des maladies à risque élevé suivantes :

  • maladies cardiaques, pulmonaires (sauf l'asthme) ou rénales chroniques;
  • syndrome néphrotique;
  • une maladie du foie chronique, y compris la cirrhose du foie;
  • alcoolisme;
  • diabète sucré;
  • rhinorrhée cérébro-spinale chronique;
  • infection par le VIH/SIDA;
  • autres maladies ou thérapie qui suppriment le système immunitaire;
  • rate absente ou dysfonctionnelle;
  • drépanocytose;
  • organe solide ou un îlot de transplantation de cellules
  • Les implants cochléaires
  • Conditions neurologiques qui peuvent nuire a l'évacuation des sécrétions orales
  • Greffe de cellules souches
  • Les residents de maisons de soins infirmiers, les foyers pur les installations ou pupilles soins aux personnes âgées et chroniques

À quel moment dois-je recevoir le vaccin antipneumococcique?

L'aiguille est systématiquement offert pour les adultes à 65 ans, mais vous devriez être vaccinés tôt possible si vous avez une condition médicale à haut risque (voir ci-dessus ).  Une dose supplémentaire est recommandée de 5 ans après la première dose si vous avez l'une des conditions médicales suivantes :

  • rate absente ou la drépanocytose
  • cirrhose hépatique
  • l'insuffisance rénale chronique ou syndrome néphrotique
  • infection par le VIH/SIDA
  • immunosuppression liée à la maladie ou la thérapie

Y a-t-il des effets secondaires?

Ce vaccin cause parfois des effets secondaires, mais ils sont généralement mineurs et de courte durée. Il n'est pas rare d'avoir le bras un peu enflé et endolori au point d'injection. Certains vaccinés peuvent avoir une fièvre légère. Les autres effets secondaires possibles, des maux de tête, de la fièvre ou de la fatigue, sont plus rares. Il est conseillé de toujours discuter avec votre médecin des avantages et des risques associés à tout vaccin.

Qui ne devrait pas recevoir ce vaccin?

Le vaccin antipneumococcique utilisé entre 1978 et 1983 protégeait contre seulement 14 types de pneumocoques. Les personnes qui ont reçu ce vaccin n'ont généralement pas besoin d'une autre injection.

  • Si vous croyez avoir reçu un vaccin contre les maladies pneumococciques, dites-le à votre médecin.
  • Le vaccin antipneumococcique polysaccharide n'est pas recommandé pour les enfants de moins de deux ans.
  • Vous ne devez pas recevoir ce vaccin si vous avez une allergie grave à l'une de ses composantes.

À qui dois-je m'adresser si j'ai d'autres questions?

Parlez à votre médecin ou communiquez avec votre bureau de santé publique.

Dossier d'immunisation

Lorsque vous vous faites immuniser, assurez-vous que le médecin met à jour votre fiche d'immunisation (carte jaune). Gardez ce document en lieu sûr!

sept 2015

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.