Publications en ligne

Virus Zika

Les infections au virus Zika sont causées par un virus transmis par les piqûres de moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus infectés. Ce sont les mêmes moustiques qui transmettent la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune.

Ces moustiques ne sont pas établis au Canada et sont mal adaptés à notre climat.

Le virus Zika a été signalé en Afrique et dans certaines parties de l'Asie dans les années 1950, et dans le sud-ouest de l'océan Pacifique en 2007. En 2015, le virus Zika est apparu en Amérique du Sud. Plus récemment, il y a eu de larges flambées en Amérique centrale et du Sud, au Mexique et dans les Caraïbes.

Des cas de microcéphalie ont été signalés chez les bébés de mères infectées par le virus Zika pendant leur grossesse. Il s'agit d'une anomalie congénitale grave où la tête d'un bébé est plus petite que prévu lorsqu'on la compare avec celle de bébés du même sexe et du même âge.

On recommande aux femmes enceintes et à celles qui pensent à le devenir de parler de leurs projets de voyage avec leur fournisseur de soins de santé pour évaluer le risque et de penser à la possibilité de retarder leur voyage si elles se rendent dans des lieux où le virus Zika circule. Si le déplacement ne peut pas être retardé, il convient de suivre des mesures de prévention strictes pour se protéger contre les piqûres de moustiques.

Signalement provincial

Cas d'infection au virus Zika rattachés à des voyages en Ontario confirmés par une analyse en laboratoire^ au 31 août – 2017

Nombre de cas confirmés en laboratoire* Pays visité§
306 Antilles françaises, Antigua-et-Barbuda, Aruba, Barbade, Bélize, Brésil, Caraïbes du Sud, Colombie, Costa Rica, Curaçao, Cuba, République dominicaine, Équateur, El Salvador, Grenade, Guatemala, Guyane, Haïti, Honduras, Îles Turques-et-Caïques, Îles Vierges britanniques, Jamaïque, Martinique, Mexique, Nicaragua, Panama, Pérou, Puerto Rico, Saba, St. Martin / St. Maarten, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte Lucie, Trinité-et-Tobago, Vénézuéla

*N. B. : quatre des 306 cas d'infection au virus Zika confirmés par une analyse en laboratoire n'est pas rattaché aux voyages.

  • §La liste des pays dans cette colonne est fondée sur l'historique de voyage fourni par la personne testée. Dans certains cas, la personne peut s'être rendue dans plusieurs pays avant que l'infection ne soit décelée.
    Cette liste de pays est fondée sur l'historique de voyage des personnes infectées, mais elle ne reflète pas le risque d'infection au virus Zika. Les pays suivants sont actuellement sur la liste de l'Organisation mondiale de la santé et de l'Organisation panaméricaine de la santé comme étant des pays où le virus Zika circule : Samoa américaines, Aruba, Barbade, Bolivie (État plurinational de), Bonaire, Brésil, Cap-Vert, Cambodge, Colombie, Costa Rica, Cuba, Curaçao, Dominique, République dominicaine, Équateur, El Salvador, Fiji, Guyane française, Polynésie française, Gabon, Guadeloupe, Guatemala, Guyane, Haïti, Honduras, Indonésie, Jamaïque, peuple lao, Îles Maldives, Îles Marshall, Martinique, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Philippines, Porto Rico, Saint Martin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Sint Maarten, Samoa, Îles Salomon, Suriname, Thaïlande, Tonga, Trinité-et-Tobago, Vanuatu, Vénézuéla (République bolivarienne du).

Transmission

Bien que la majorité des cas de virus Zika soit causée par des piqûres de moustiques infectés, il se peut que la transmission de la mère à l'enfant soit possible. La possibilité d'une transmission sanguine par transfusion de sang infecté a été signalée dans quelques cas, ainsi que celle de transmission sexuelle. Des études plus approfondies sont nécessaires pour évaluer les modes de transmission.

Indications et symptômes

Les symptômes apparaissent généralement dans les 3 à 12 jours après une piqûre de moustique infecté. Ils sont semblables à ceux de la dengue et du chikungunya. Ils comprennent de la fièvre, des éruptions cutanées, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête et des rougeurs aux yeux. La maladie est généralement bénigne et les symptômes durent de quelques jours à une semaine. Les gens infectés au Zika ont, pour la plupart, peu ou pas de symptômes et pourraient ne pas savoir qu'ils le sont.

Diagnostic

Un diagnostic de virus Zika préliminaire se fonde sur :

Le diagnostic d'infection repose sur les résultats de test en laboratoire. Si vous présentez des symptômes d'infection au virus Zika après avoir été dans une région à risque, consultez votre fournisseur de soins de santé.

Prévention et lutte contre le virus

Il n'existe actuellement aucun vaccin ou traitement contre le virus Zika. La prévention et la lutte contre le virus Zika reposent sur la réduction du nombre de moustiques grâce à l'élimination et à la modification de leurs sites de reproduction et à la réduction des contacts entre les moustiques et les humains. Ceci peut être réalisé :

  • en utilisant un insectifuge;
  • en portant des vêtements de couleur claire couvrant le plus possible le corps;
  • en utilisant des obstacles physiques comme des moustiquaires, des portes et des fenêtres fermées.

On sait que les moustiques porteurs du virus s'alimentent le jour. Une attention et de l'aide particulières devraient être apportées aux personnes incapables de se protéger adéquatement elles-mêmes comme les jeunes enfants, les personnes malades ou âgées.

Les voyageurs, les femmes enceintes en particulier, devraient prendre les précautions de base décrites ci-dessus afin de se protéger contre les piqûres de moustiques et consulter leur fournisseur de soins de santé avant de partir en voyage.

Traitement

Généralement, la maladie au virus Zika est bénigne et ne nécessite aucun traitement particulier. Les personnes atteintes du virus Zika doivent se reposer, boire suffisamment de liquides et traiter la douleur et la fièvre avec des médicaments utilisés à ces fins. Si les symptômes s'aggravent, elles devraient obtenir des soins et des conseils médicaux.

Pour en savoir davantage

Pour en savoir plus

Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 800 268-1154
(Appels sans frais en Ontario seulement)
À Toronto, faites le 416-314-5518
ATS : 1 800 387-5559.
À Toronto, ATS 416-327-4282
Heures d'ouverture : 8 h 30 - 17 h

Les médias peuvent s'adresser à la Direction des communications et de l'information, au 416 314 6197, ou consulter la section Salle de presse.